Rechercher
  • Chloé

Comment entretenir le cuir ?

Le cuir est une matière vivante qui nécessite un entretien régulier. Il ne faut pas attendre de voir apparaître des dégradations ! On lit beaucoup de choses, de recettes de grand-mère et autres extravagances sur l’entretien du cuir, et mon conseil vis-à-vis de cela : méfiez-vous ! L’autre chose à bien garder en tête est que l’entretien du cuir dépend avant tout du type de cuir : on ne traitera pas de la même façon un cuir lisse tanné au chrome, un cuir au tannage végétal ou un cuir velours.


Dans tous les cas, avant d’utiliser un produit quel qu’il soit sur votre cuir, testez-le sur une partie non visible. Cela vous évitera de ruiner votre veste ou votre sac !


Vous trouverez dans cet article les meilleurs conseils pour pouvoir garder vos cuirs en bon état, et les nettoyer si besoin (NB. nous ne parlons pas ici des chaussures).


L’entretien

Au quotidien :


Tout d’abord, il s’agit de prendre soin de ses cuirs au quotidien. Ces bonnes pratiques éviteront une dégradation prématurée :

  • Eviter de placer un cuir à proximité d’une source de chaleur ;

  • Eviter de l’exposer aux rayons directs du soleil ;

  • Ranger votre veste en cuir sur un cintre large ;

  • Réservez votre cirage aux chaussures, il n’est pas adapté pour vos vestes ou canapé (celui-ci bouche les pores du cuir)

  • S’il est mouillé, le faire sécher à l’air libre dans un endroit tempéré.

L’entretien régulier, selon le type de cuir :


L’entretien de votre cuir va dépendre du type de cuir que vous souhaitez entretenir. Nous allons donc définir plusieurs catégories :


  • Les cuirs lisses : sont appelés « cuirs lisses » tous ceux qui ont reçu une finition protectrice, qu’elle soit « aniline » (transparente de faible épaisseur, appliquée en général sur les cuirs ayant peu de défauts et de bonne qualité de base), ou « pigmentée » (opaque et d’épaisseur variable selon la qualité de la peau).

Notez que la définition « lisse » n’a rien à voir avec l’aspect de votre cuir : un « cuir lisse »

peut avoir un aspect grainé !

  • Les cuirs gras et cirés

Entretien : nettoyez d’abord votre cuir avec un chiffon doux légèrement humidifié et imprégné d’un peu de savon de Marseille. Appliquez ensuite un produit spécifique à base de cire. Le type et la consistance du produit dépendent de la pièce à traiter : utilisez une cire liquide pour un canapé, une crème pour une veste.

NB. Comme indiqué plus haut, le « cirage » fait partie de cette famille de produits à base de cire, et est à réserver aux chaussures.

Pour les cuirs gras, appliquez plutôt une graisse spéciale pour cuirs gras. Vous pouvez utiliser ce même produit sur des cuirs très desséchés (de toute nature).


  • Les cuirs d’aspects velouteux : Nubuck, cuir velours et croûte velours (communément -et faussement- appelés daim, croûte de cuir etc.)

Entretien : brossez le cuir avec une brosse souple et appliquez un imperméabilisant de manière régulière. N’appliquez surtout pas de cire.


  • Les cuirs sans finition : cuirs au tannage végétal, mais aussi le cuir d’agneau plongé le cuir de veau naturel ou la basane.

Entretien : l’entretien de ces cuirs très délicats consiste surtout à en prendre soin ! Le mieux est d’appliquer un imperméabilisant spécifique régulièrement pour le protéger.


  • Les cuirs vernis

Entretien : nettoyez avec un chiffon humide puis appliquez une petite goutte d’huile (une huile alimentaire incolore fonctionne) à l’aide d’un chiffon. Essuyez immédiatement avec un chiffon sec. Ne pas mettre de cire.


Vrai ou faux


Je peux nourrir mon cuir avec un lait démaquillant ou une crème pour la peau. VRAI ET FAUX

En théorie, ces produits ne sont pas adaptés. Le cuir a besoin de cire, et ces produits n’en contiennent pas. Maintenant, dans la pratique, ils ne seront pas non plus néfastes. Par contre, n’utilisez pas QUE ces produits, ils ne nourriraient pas assez votre cuir et à terme risquent aussi de l’abîmer. Pour un usage limité donc.


Je peux faire moi-même mon propre cirage et mon propre imperméabilisant FAUX

Enfin, vous pouvez le faire, mais si j’étais vous je ne l’appliquerais pas sur mon cuir ! A vos risques et périls !


En résumé, utiliser des produits spécifiques et adaptés (et donc du marché) est la meilleure garantie de longévité pour votre cuir !



Le nettoyage


En règle générale, pour nettoyer votre cuir utilisez un chiffon doux humide et du savon de Marseille (déconseillé pour les cuirs sans finition et les cuirs d’aspect velouteux). Pour les cuirs d’aspect velouteux, il existe des nettoyants spéciaux, et il est possible d’utiliser une « gomme à daim » de manière ponctuelle et délicate ! Si vous n’arrivez pas à nettoyer votre cuir, le mieux est encore de le confier à un pro.

A éviter absolument :

  • Passer votre cuir à la machine à laver ;

  • Gratter le cuir avec un matériau abrasif (éponge, brosse dure, papier de verre)

  • Appliquer un dissolvant (ou de l’acétone), ou même de l’ammoniac ;

  • La pierre d’argile : cette solution revient régulièrement pour nettoyer le cuir et je ne la conseillerais pas : la pierre d’argile étant reconnue pour être un nettoyant multi-usage pour la maison principalement. Elle a des propriétés dégraissantes et anticalcaire. Vous voyez où je veux en venir ? Elle sera trop abrasive pour le cuir, et risque de l’abîmer. Garder la pierre d’argile pour votre maison !


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Abonnez-vous a notre newsletter !

,

Restez connectés à nos nouveautés, évènements, et promotions !

© la fabrique Caméléon - 2020